Commentaire de JL
sur Et soudain, Corona disparut à 20 heures à Bordeaux


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL 29 juin 11:22

Bravo pour ce petit billet. J’aurais voulu l’écrire.

 

Pour la première fois de ma vie d’électeur, je ne suis as allé voter : cette mascarade m’a écœuré.

 

 Non pas que je minimise le danger de la pandémie, mais parce que je crois que le pouvoir ne fait rien pour l’enrayer. Au contraire.


Voir ce commentaire dans son contexte