Commentaire de Fergus
sur Je vous revois quand je sommeille...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 1er juillet 11:51

@ rosemar

« N’ayez pas peur de ce que vous ne connaissez pas ! »

Ce genre de persiflage condescendant est, chez vous, une manière peu élégante et fréquente  de tenter d’évacuer des commentaires ou des arguments qui vous déplaisent. 

En l’occurrence, ce procédé discourtois est d’autant plus vain que vous n’êtes pas la seule à connaître, au moins sur l’essentiel, la phonétique et son vocabulaire. 

Ce n’est d’ailleurs pas la phonétique qui est en cause ici, mais l’usage compulsif que vous en faites pour mettre en valeur les sonorités d’un texte. Désolé, mais c’est absurde : il suffit d’évoquer « la douceur et la tendresse de cet amour secret » sans les relier aux « sifflantes » et aux « chuintantes » pour que le lecteur soit sensibilisé au sentiment exprimé.

Lorsque vous admirez la beauté d’un mur, avez-vous besoin d’évoquer la truelle et la taloche du maçon ??? 


Voir ce commentaire dans son contexte