Commentaire de Aristide
sur Je vous revois quand je sommeille...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 1er juillet 13:23

@rosemar

Concevez que votre analyse ressemble à une autopsie de l’oeuvre !!! D’où vient ce besoin de dissection !!!


Voir ce commentaire dans son contexte