Commentaire de Clocel
sur L'oiseau nous parle de délicatesse, de musique, de poésie...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clocel Clocel 10 juillet 10:38

Ach... Que voulez-vous ma bonne... Le pays n’est pas qu’une quo-propriété de bobos exaltés !
Je peux vous assurer une chose, le monde d’où je viens était beaucoup accueillant que le votre, même pour les oiseaux.
Relisez donc « La gloire de mon père », mesurez le monde que ces rustiques générations nous ont laissé, ce que la modernité va léguer à vos petits enfants.


Voir ce commentaire dans son contexte