Commentaire de Bernard Grua
sur Pris dans le piège pour lequel ils ont payé : les opérations d'ingérence de l'Ukraine contre l'Europe – Partie 1


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bernard Grua Bernard Grua 10 juillet 12:28

Il n’est pas certain qu’il s’agisse d’un retournement de veste. Le SBU entre 2010 et 2014 était largement contrôlé par le FSB. Des taupes ont pu y rester. Malgré tout, je doute de cette hypothèse. Il n’y a rien de fracassant dans les « révélations » et les documents produits. On y lit une politique d’influence classique, un jeu diplomatique normal, quelques éléments de la vie des services secrets et des ragots de bas étages. Il me semble que le bonhomme cherche à se monnayer et à se montrer plus important qu’il ne l’est en réalité. Mais c’est un avis purement personnel.


Voir ce commentaire dans son contexte