Commentaire de Elliot
sur Esclavage, colonialisme, STOP aux virus du politiquement correct et de la repentance !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Elliot Elliot 14 août 2020 14:27

Ce qui est à proprement parler hallucinant, c’est le fait que vous vous regardez comme le héraut d’une majorité de gens qui n’ont aucun droit à la parole.

Parce que quelques singes hurleurs font beaucoup de bruit avec des revendications excessives sinon totalement illégitimes, vous vous croyez obligé de crier encore plus fort qu’eux. À grand renfort de citations où vous extrayez ce qui arrange vos affaires, ce qui est en soi de bonne guerre, quand, comme vous, on se spécialise dans les articles polémiques.

Mais il n’y a pas loin de la polémique à la démagogie où vous tombez plus souvent qu’à votre tour.

Vous ressassez à longueur d’articles vos obsessions qui, je dois bien le reconnaître, sont plus ou moins partagées par de nombreux compatriotes même si la plupart seraient bien en peine d’expliquer les raisons souvent inavouables de leurs préventions.

Reprocher aux Arabes d’avoir occupé l’Espagne ( pendant 7 siècles ) et qui y ont laissé leur marque alors qu’on est soi-même peu ou prou descendant de Germains qui ont envahi la Gaule ( après les Romains ), ont massacré comme il se devait à l’époque et qui ont donné son nom au pays que vous défendez me semble tout de même d’une rare inconséquence.

Vos raccourcis historiques sur l’esclavage sont du même acabit et le fait que les Arabes ou d’autres l’aient pratiqué à grande échelle ne nous dédouane pas et ne devrait pas nous contraindre à taire ces pages odieuses de notre époque.

C’est la grandeur d’un pays et d’un peuple de se souvenir de ses moments glorieux et de regretter tout ce qui vient obscurcir le tableau idyllique qu’ont dressé de l’histoire de France des historiens payés non pour un travail de recherche mais pour tisser le canevas d’un grand roman national.

Je ne prétends pas que ce type d’action ne fut pas nécessaire à une certaine époque, il s’inscrivait en tout cas dans l’air du temps mais s’obstiner dans le déni à la nôtre me semble condamnable ou alors ressortit à des motivations politiques qui n’ont rien à voir avec l’éthique mais s’inscrivent dans le registre de la propagande politique...


Voir ce commentaire dans son contexte