Commentaire de Surya
sur Le retour aux sources ou l'art de s'émerveiller


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Surya Surya 22 août 2020 18:19

@Séraphin Lampion
.
Il me semble qu’Armelle ne décrit pas son émotion elle même, mais les éléments qui l’ont provoquée.
.
Je dois avouer que, en ce qui me concerne, je ressens plus d’émerveillement à regarder un beau ciel étoilé qu’un paysage de campagne. Je ne sais pas pourquoi, mais la campagne m’émeut peu. Peut-être parce que, la plupart du temps, c’est plat.
Question paysages, je suis plus portée sur la montagne, et c’est d’ailleurs lors de vacances régulières à la montagne, autrefois, que j’ai pu admirer les plus beaux ciels étoilés. Epoustouflants !
Le spectacle d’un orage en montagne m’émerveille complètement. L’émerveillement ne doit pas forcément s’accompagner de silence.
A chacun ses préférences, il y en a pour tous les goûts, et c’est ça qui est bien.
.
Et puis il ne s’agit pas seulement d’admirer le spectacle du ciel lui même, mais également de se poser des questions sur le pourquoi, le comment... de laisser aller son imagination, et puis d’imaginer toutes les planètes lointaines, autour de ces étoiles, sur lesquelles se trouvent peut-être une vie comparable à la nôtre, avec une personne qui, sûrement, regarde notre soleil, la nuit, perdu au milieu des autres étoiles de son ciel à elle, et qui se demande s’il y a une planète habitée près de lui, et à quoi ressemblent celles et ceux qui la peuplent.
D’ailleurs, nous donnons des noms aux étoiles, à la nôtre également, et comme je suis sûre que « eux » le font aussi, je serais bien curieuse de savoir quel nom les extraterrestres (pourquoi n’existeraient-ils pas après tout ?) ont donné à notre soleil, s’ils le voient. J’imagine un truc très dur à prononcer  smiley
.
Déjà que je vais passer pour une dingue en disant ça, mais ça va être pire quand je vous aurai dit qu’un autre type de paysage provoque en moi un émerveillement total : les tours de La Défense...
L’émerveillement ne se ressent pas forcément toujours en pleine nature...


Voir ce commentaire dans son contexte