Commentaire de moderatus
sur Un sondage explosif : 74% des jeunes musulmans de moins de 25 ans rejettent les lois de la république


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

moderatus moderatus 6 septembre 2020 09:25



Pour répondre à ceux qui pensent qu’il n’y a pas de solution pour un Islam compatibles avec la démocratie française et les lois de la république.



comment organiser l’Islam de France.


Un islam de France ne peut être qu’un islam réformé, c’est-à-dire un islam qui ne soit pas celui résultant d’une lecture littérale du Coran.




Une voie possible mais non explorée



Aussi, plutôt que de se perdre dans les voies difficiles d’une réforme de l’islam, vaudrait- il mieux s’orienter vers une solution se rangeant dans le droit fil du droit islamique lui-même, pour autant que les savants de l’islam puissent s’accorder entre eux sur ce droit.

Celui-ci prévoit, nous dit Sami Aldeeb Abu Salieh, ce grand spécialiste du droit musulman qui est en charge du département du droit islamique à l’Institut de Droit Comparé de Lausanne, que des musulmans ayant à vivre dans des pays non musulmans où ils se trouvent être minoritaires (et cette condition est essentielle) sont autorisés à ne pas respecter toutes leurs obligations coraniques. Curieusement, cette voie qui parait la plus aisée à adopter pour définir ce que pourrait être cet islam de France tant nécessaire aujourd’hui, et tant attendu, ne semble guère avoir été explorée jusqu’ici. Ce pourrait être, nous semble-t-il, le cheminement le plus simple à suivre pour obtenir un accord unanime sur cette émergence d’un islam dépouillé des archaïsmes propres à ses origines.

Avec un tel islam respectueux, par définition ,du droit musulman, les musulmans français se trouveraient à l’aise, et les fréquentes réactions de rejet existant actuellement de la part de leurs concitoyens se trouveraient sans objet.



Voir ce commentaire dans son contexte