Commentaire de Pascal L
sur Bon, et alors, cette loi contre le séparatisme islamiste ça vient ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 10 septembre 2020 18:53

@OMAR
« Où ai-je écrit telle ignominie pour que vous vous permettez un procès d’intention » Peut-être que j’ai mal interprété vos propos, mais prier du passage à confesse pour la conversion n’existe pas et n’a pas grand chose à voir avec la réalité de ce qui se passe lors d’une conversion. 

« Et je ne vous ai pas attendu pour avoir respect, considération, et amour envers Jésus Christ » ça je le sais bien. Dans le Coran l’amour va des hommes vers Dieu de manière inconditionnelle et dans l’autre sens de manière tout à fait conditionnelle : « Allah aime ceux qui... ». La différence avec le Christianisme, c’est que dans le Christianisme, l’amour de Dieu pour l’humanité est inconditionnel et absolu. Dieu pardonne toujours tous nos péchés, mais c’est nous qui avons du mal à accepter ce pardon à cause de ce qu’il entraîne pour nous : Nous devons pardonner à ceux qui nous ont fait du mal et demander pardon à ceux à qui nous avons fait du mal. Accepter que tout le mal que nous avons fait soit visible de tous n’est même pas envisageable pour beaucoup. Si quelqu’un ne veut pas vivre dans l’amour de Dieu, Dieu ne lui forcera pas la main car il est libre.

« cela fait plus de 14 siècles que le Coran qui n’est pas Dieu, mais sa Parole » Ça, je sais aussi que c’est ce que vous pensez, mais dans la réalité, les musulmans ont tendance à refuser la parole directe de Dieu lorsqu’elle ne va pas dans le sens du Coran, ce qui est toujours le cas. Alors est-ce la parole directe de Dieu qui est fausse ou le Coran qui n’est pas vraiment la parole de Dieu ? Personne dans l’islam est capable de prouver que le Coran est la parole de Dieu, alors pourquoi refuser d’écouter lorsque Dieu vous adresse directement sa parole ? Et si vous préférez la parole contenu dans le Coran plutôt que la parole directe prononcée par Dieu, n’est-ce pas parce que vous placez le Coran au-dessus de Dieu ? Ce n’est pas ma faute si tous les Musulmans qui font l’expérience de la rencontre avec Jésus viennent frapper à la porte de l’Eglise Catholique ou d’une autre Eglise chrétienne. Le dernier pour ma paroisse, c’était encore hier ; il ne sera baptisé que dans deux ans si nous estimons sa démarche sincère... 

« Et (Allah) lui enseignera l’écriture, la sagesse , la Thora et l’Évangile » Vous feriez mieux d’étudier les Evangiles pour comprendre si cette phrase peut s’y trouver. Le début de la sourate 19 est la synthèse de deux documents apocryphes pas vraiment chrétiens : le proto-Evangile de Jacques et le pseudo-Matthieu, ou plutôt une source disparue du pseudo-Matthieu car ce document est postérieur à la naissance de l’islam. Ces documents apocryphes sont tardifs et il est facile de démontrer qu’ils n’ont pas pu être écrits à l’époque de Jésus car les auteurs ne connaissaient rien du contexte d’Israël au premier siècle. Ils étaient soutenus par des sectes judéo-chrétienne dont la foi refuse l’amour absolu de Dieu pour l’humanité. Sans cet amour, la mort et la résurrection de Jésus est totalement incompréhensible et c’est aussi pour cela que l’islam le refuse. C’est l’orgueil qui nous pousse à refuser l’amour de Dieu et y préférer la loi. L’orgueil est la source des comportements pervers et le signe de la présence de Satan, comportements que vous n’arrivez même pas à cacher dans la Sîrah. L’histoire des « califes bien guidés » est parsemé de crimes odieux. Pourquoi voulez-vous que le Coran ne soit pas la justification de ces crimes pour eux et l’injonction de ne pas se révolter pour les autres ?

Quand aux chrétiens qui se convertissent à l’islam, je vous les laisse bien volontiers. Quand j’avais leur âge, c’est vers le maoïsme qu’ils se précipitaient... Plus tôt, c’était le nazisme ou le bolchevisme. On a vu ce que cela a donné. Il sont un problème pour l’islam dans la mesure où c’est pas la rencontre avec Dieu qui les intéresse mais la violence. Malheureusement, les Musulmans sont souvent les premières victimes de cette violence. On ne peut pas chérir les causes tout en se plaignant des conséquences. Vous dites que personne ne les accompagne ! Bon courage...


Voir ce commentaire dans son contexte