Commentaire de velosolex
sur Une France qui se radicalise ? 55% des Français favorables à la peine de mort 82% favorables à l'élection d'un homme fort


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 18 septembre 2020 10:27

@moderatus
Je me rappelle que vous aviez écrit un article élogieux sur Donald Trump. Ce couillon international affublé de la valise atomique tient il toujours de l’homme fort ? Bon, 55 % des gens pour la peine de mort, c’est bon signe. Hier il étaient à 75%
Inutile de remette en équations la peine, pour ou contre. Il y a cent tonnes d’articles sur sujet. Je sais de source sûr que les talibans sont pour, et peu capables d’évoluer sur le sujet, même en leur faisant lire Victor Hugo. 
Je suis contre la peine de mort, comme tant d’autres devraient l’être, non seulement pour des idéaux, mais pas pure égoïsme. Cela peut me concerner demain. Ou vous. Ou mes enfants. Non seulement l’erreur judiciaire n’a plus rien à prouver, mais l’homme fort que vous suggérez peut très bien vouloir faire table rase des emmerdeurs. « Je me fais fort de trouver en quelques minutes cent raisons de condamner à mort n’importe qui »....Mais je me souviens plus de l’auteur. 
La question en elle même n’a pas de pertinence. Je ne me perdrais en éructations dans ce qu’il faut faire de Fourniret. Le sujet est démagogique, populiste, passionne les foules, et les futurs criminels. Dans le crime deux aspects, la prévention, et la justice. La peine de mort plait beaucoup. Elle illumine le bonhomme, et pense t’on le problème. C’est Pilate qui se lave les mains. Pour la criminalité c’est autre chose. Qu’on soit pour ou contre la peine capitale, ou la perpétuité, qui a certainement tout sens pour certains pervers, elle interviendra toujours après le crime. 

La criminalité est liée de façon évidente, aux inégalités, à l’éducation. Les probabilités encore plus que les sciences sociales ne laissent aucun doute la dessus
Quelles sont les sociétés les plus harmonieuses, les plus heureuses, les moins criminelles ?
Toutes les études pointent la pertinence des sociétés égalitaires, où la notion de sens et la place de certain est primordiale, avec des notions de dignité et de respect. On en est loin actuellement. Non seulement comme on le sait le monde devient de plus en plus inégalitaire, mais les sociétés ne parviennent que rarement à se fédérer autour d’idéaux communs, d’objectifs. 
L’homme fort que vous évoquez est la mauvaise solution que l’humanité a expérimenté cent fois, avec le résultat qu’on sait. Actuellement nous sommes tous condamnés à mort à court terme, par le résultat de nos actions et de ceux qui sont passés avant nous. J’entend ce matin que les châtaigniers agonisent, à cause de la montée des températures. Une forêt qui meurt ça fait moins de bruit qu’un homme mais on est quand même assis sur leurs branches. C’est le seul combat qui compte en ce moment. Du moins tous les autres lui sont liés. 


Voir ce commentaire dans son contexte