Commentaire de velosolex
sur Mon enfant se drogue... et je n'ai rien vu venir (1/3)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 4 novembre 2020 12:32

@Michael Gulaputih
Si je parlais de l’islamisme, c’est que malheureusement, j’ai une amie, dont le fils vient de suicider, après une longue errance, qui l’avait mené en prison pour de longues années, en Espagne. Elle l’a soutenu tant qu’elle a pu. Un gamin qui a joué avec les miens. Bon milieu, maman psychologue....Cela m’a laissé effondré, bien que nous redoutions cette fin, depuis qu’il était sorti. 
A la relecture, mes propos me semblent distanciés, secs et un peu arrogants, même si j’ai pris la peine de dire qu’ils avaient des limites. C’est une analyse froide comme celle qu’on fait comme après avoir lu un roman. Il y a un âge dans la vie de tous les dangers, où des gamins qui se prennent pour plus grands pensent qu’ils « maitrisent », tout en adorant se mettre en danger. Nos conseils de parents semblent vains ; En les disant, nous savons qu’on a tort de les donner pour la énième fois, mais nous ne pouvons faire autrement. 
Moi même, dans les années 70 j’ai fait pendant une année la route des indes, à 20 ans. Mes peurs sont rétrospectives. Toutes les expériences qu’on fait nous rendent plus fort à condition qu’elle ne nous détruisent pas. Je vous conseillerai de vous faire aider dans un CMP, parler avec des professionnels de façon à connaitre les limites de vos interventions.
Un bon roman, « Plus haut que la mer » De Fancesca Melandri . Cela parle d’un père qui vient voir son fils en prison sur une ile. Un professeur de philosophie aimant qui n’a pas vu que son fils était passé dans les brigades rouges. C’est un beau livre plein d’humanité qui parle de la fragilité de choses dont la solidité nous paraitssait évident, qu’on on a rempli au mieux les cases.


Voir ce commentaire dans son contexte