Commentaire de Clocel
sur La pandémie casse les codes de la société


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clocel Clocel 21 novembre 2020 09:55

@Séraphin Lampion

C’est une association de malfaiteurs !

Il y a le mineur qui a été chercher le minerai, il y a le forgeron qui a forgé l’outil, il y a le bûcheron qui a abattu l’arbre dans lequel a été prélevé la manche, il y a le boutiquier qui en a profité pour récupérer l’équivalent du prix du marteau, il y a les parasites étatiques qui trouve que gratter le sol ou taper sur une enclume ce n’est quand même pas très valorisant et qui trait régulièrement les commerçants qui en profitent pour piquer un peu plus de fric à celui qui achète l’outil...

Comment on entre dans le monde de la grande prostitution...

On ne devrait jamais acheté de marteau.

Pour casser une noix, notre ancêtre, l’ahuri « préhistorique » utilisait un caillou, du coup, ça lui laissait le temps de s’occuper des femelles courtes vêtues qui passaient à sa portée...

Pour se détendre, pendant la digestion et le temps de se refaire une foutrée, il dessinait sa joie de vivre sur le mur de sa caverne.


Voir ce commentaire dans son contexte