Commentaire de Michel DROUET
sur La pandémie casse les codes de la société


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel DROUET Michel DROUET 22 novembre 2020 21:43

@troletbuse et tous les intervenants sur ce fil

Ce qu’il y a de drôle c’est que j’aurai pu écrire un article sur les machines à laver, du moment où les mots Covid ou pandémie sont dans le texte et de préférence dans le titre (ce qui épargne l’effort de la lecture complète), les réactions qui n’ont rien à voir avec son contenu auraient été les mêmes. J’aurais pu dire par exemple que la machine à laver Untel est performante pour le lavage des masques utilisés dans la pandémie... et hop, jackpot pour l’audience !

Dès que ces mots magiques apparaissent dans un texte et où un intervenant s’en empare, (ce qui est le cas ci-dessus) on est dans un autre monde, celui où beaucoup d’intervenants ne l’ont pas lu mais argumentent à partir d’un mot, d’une phrase, du premier commentaire ou des suivants, de l’appartenance supposée de l’auteur à un groupe ou un parti et développent leurs thèses en s’indignant bien sûr que l’auteur ne puisse pas y apporter de réponses, puisque ce n’est pas son sujet. Et la machine s’emballe.

Toujours est-il, que n’importe quel article comportant les mots magiques est assuré d’avoir une belle audience puisqu’il devient l’exutoire de passions diverses. Je remercie les participants bien que j’eusse préféré avoir un débat sur le contenu de mon article

En y regardant de plus près, ce genre de constat illustre parfaitement la conclusion de mon article sur la segmentation extrême de la société (j’invite les intervenants à aller le lire, ou le relire, pour ceux qui ont fait l’effort d’aller jusque là, ce dont je les en remercie)
Bonne soirée
 smiley smiley smiley


Voir ce commentaire dans son contexte