Commentaire de Captain Marlo
sur Gastronomie calendale : les cardons à l'anchois


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Captain Marlo Captain Marlo 7 décembre 2020 19:57

La recette des cardons est longue à préparer. On peut faire l’équivalent avec du céleri à côtes : pas de long épluchage, ni de longue cuisson. La fin de la préparation est la même que pour les cardons, et peut se faire quasiment toute l’année.

.

Noël en Provence est un savant mélange de traditions païennes, qui fêtent le solstice d’hiver et les jours qui rallongent, assaisonnées de catholicisme.

Les fêtes calendales durent du 4 Décembre, où on sème le blé pour qu’il germe dans des coupelles garnies de coton mouillé, au 2 Février.

Le soir du 24, c’est le Gros souper, avec toute une liste de traditions : la crèche évidemment, même chez les mécréants ! Les nappes blanches, la part du pauvre, les chandeliers, le blé germé, et « le cacho fio »** .

Le Gros souper, ce sont des plats de légumes et de poissons, (pas de viande), plus les 13 desserts.

.

PS, la tradition « du cacho fio » : le plus vieux de la famille et le plus jeune portaient une bûche dans la cheminée, cette tradition a progressivement disparu, mais la dernière phrase prononcée subsiste :

« E si noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens. » 

Traduction : »et si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins. »

.

Texte complet

« Alègre, Alègre ! Mi bèus enfant, Diéu nous alègre !Emé Calèndo, tout bèn vèn.
Dièu nous fague la gràci de vèire l’an que ven, 

E si noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens. » 

Traduction en français courant :

« Allégresse, allégresse !

Mes beaux enfants, que Dieu nous réjouisse !

Avec Noël, tout bien vient,

Dieu nous fasse la grâce de voir l’an qui vient, et si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins. » Bon Noël à tous !


Voir ce commentaire dans son contexte