Commentaire de CN46400
sur Rita Hayworth et le marxisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

CN46400 CN46400 9 décembre 2020 19:20

@Jean Dugenêt
La révolution qui n’améliore pas la vie des prolos et qui, pour cela, ne développe pas les forces productives quand elles sont arriérées, n’est pas une révolution. Or, dans l’histoire des sociétés humaines le système qui développe, jusqu’à l’exés, les forces productives est le capitalisme, c’est une constatation.
 Lenine : « nos communistes se croient déshonorés lorsqu’on leur demande de faire du commerce, qu’on fasse venir des commerciaux américains pour leur faire la leçon ! » Des formules de se genre sont courantes dans les tomes 27,45,32,42,35,33,36 des OCs. Trotski et Staline ont en commun d’avoir, pour des raisons contradictoires, fait le silence sur cela après la disparition du leader. Lequel n’a jamais dit que les canons devaient toujours primer sur les bas-nylons pour femmes.
 A Kaustky qui lui reprochait d’avoir fait la révolution d’octobre dans un pays arriéré, Lénine répondit qu’effectivement, la révolution n’avait pas éclaté là où les professeurs l’attendaient, mais là où « la situation était révolutionnaire » (avril 1918). Et il avance alors, pour « enjamber le retard » l’idée du « capitalisme d’état » ou le capital privé ne domine plus l’état mais est dominé par lui. Idée reprise immédiatement après la fin de la guerre civile dans la NEP avec l’appui de Trotski. Ils avaient vécu en Occident, comme Deng plus tard, et Lénine avait noté (Tome 27 des Ocs) que « l’ouvrier russe travaillait mal » et qu’un contact prolongé avec les techniques occidentales importées par les capitalistes étrangers seraient très utiles....
 Mais dès que Lénine entra au Mausolée tout fût oublié... jusqu’en 1980, à Pékin, quand Deng sortit du placard !


Voir ce commentaire dans son contexte