Commentaire de Octave Lebel
sur On veut nous faire vivre à genoux !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 13 décembre 2020 11:12

Je crois que nous serions ici un certain nombre à ne plus pouvoir nous exprimer.

 

Je vous trouve bien chatouilleux et bien opportuniste aussi vous qui, il n’y a pas si longtemps avez voué aux gémonies les principes de modération d’agoravox sans préciser le fond de votre pensée en esquissant une petite fronde, de vous cacher maintenant à tout bout de champ derrière les principes d’agoravox afin d’esquiver des explications sur le sens et la portée de ce que vous écrivez.

C’est votre droit de ne pas le faire et de l’assumer. Nos lecteurs se feront leur opinion sur votre méthode et votre démarche.

 

« pas d’attaques personnelles, restez sur les sujet, essayez en tant qu’auteur de respecter les règles de base. Argumentez pour ou contre que l’on puisse échanger. »

« critiquez les propos et les idées, c’est les jeu, pas la personne qui les émet.

et ne demandez aux autres de se justifier. »

 

Dans mes propos où sont les attaques personnelles et le manque de respect ? Je pointe la proximité idéologique de vos déclarations avec celle du RN et de l’extrême-droite dans ce texte comme dans bien d’autres et je vous invite à nous éclairer.

Je me réjouis que votre guérilla contre la charte de modération d’agoravox n’a pas abouti car si cela avait été le cas, avec l’échantillon que vous venez de donner, je crois que nous serions ici un certain nombre à ne plus pouvoir nous exprimer.

 


Voir ce commentaire dans son contexte