Commentaire de JC_Lavau
sur Les trouveurs ne sont pas interchangeables. La destruction d'un seul obère...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JC_Lavau JC_Lavau 13 décembre 2020 12:11

@Luc-Laurent Salvador. Pas tant champ d’idées qu’environnement technologique favorable et exploitable.
Simultanéité de Carl Ramsauer et de Townsend et Bailey pour la découverte de la transparence résonante d’un gaz, xénon par exemple, quand la longueur d’onde de l’électron est le quadruple du diamètre de l’atome « obstacle ». Oui car des deux côtes de l’Atlantique on étudiait les diodes à gaz, avant d’aboutir aux thyratrons.
L’invention de la triode à vide datait de 1906 ou 1907. Les thyratrons assez aboutis pour être commercialisés n’arrivent qu’en 1928.

Impossibilité en 1916 d’interpréter correctement la démonstration d’Einstein,
Zur Quantentheorie der Strahlung [On the Quantum Theory of Radiation] (1916 Zürich, 1917 Phys. Zs. 18)
que tout photon est parfaitement directionnel et transfère exactement l’impulsion h.%nu/c : On ignorait encore presque tout de la directivité des antennes. Il a fallu le développement des radars, durant la seconde guerre mondiale.
https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/coluche-nous-avait-explique-154321

Certes d’autres que moi avaient certainement observé qu’en contre-jour convenable, le miroir alaire des sarcelles d’hiver vire du vert au magenta, je ne suis sûrement pas le seul, mais combien en ont déduit un minorant sur la largeur d’un photon ? Les rencontres fortuites ne profitent qu’aux esprits préparés.
Arthur Koestler a démontré combien le jeune Tycho (ou Tyge) Brahé était un esprit préparé à se mettre en rogne devant l’imprécision des prédictions des astronomes de son temps.


Voir ce commentaire dans son contexte