Commentaire de doctorix
sur Le professeur Fourtillan, un des participants au documentaire Hold-up, a été interné en hôpital psychiatrique à Uzès contre son gré


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix, complotiste doctorix 14 décembre 2020 06:46

suite

Nous en étions là de ses ennuis, lorsqu’il a eu le courage de dénoncer l’entreprise Sanofi pour avoir été à l’origine du virus Sras Cov 2 responsable de l’épidémie mondiale actuelle. C’est en effet elle qui a déposé trois brevets sur ce virus, comme cela est bien expliqué dans le film Hold-Up.

Or, on ne peut pas breveter un virus naturel.

Ces brevets étaient bien la preuve que les virus brevetés avaient subi des modifications qui les rendaient brevetables.

Il avait découvert, avec d’autres grands scientifiques comme le Pr. Luc Montagnier (lui aussi calomnié et persécuté) que les insertions rendant le coronavirus brevetable comprenaient entre autres des fragments de virus HIV, le rendant très contagieux, et du virus de la malaria, le rendant dangereux.

Le gouvernement et le laboratoire Sanofi ont donc eu recours aux bonnes vieilles méthodes soviétiques pour le faire taire, et c’est ainsi qu’il se trouve enfermé contre son gré en hôpital psychiatrique.

Il est plus que probable que cet enfermement obéit à des objectifs politiques et non médicaux. Aussi, il vous est demandé de protester par tous les moyens que vous jugerez bons pour faire cesser ce scandale.

Vous regarderez cet exposé des faits ici :

https://urlz.fr/et9e (3 minutes pour tout comprendre)

Merci de votre soutien et de vos protestations, que vous adresserez à toute autorité judiciaire ou administrative, ainsi que directement à l’hôpital Le Mas Carieron d’Uzes dont vous avez les coordonnées dans le lien.


Savez-vous que pour faire les essais cliniques de n’importe quelle saloperie de molécule chimique issue du cerveau malade d’un chimiste fou coute au bas mot 400.000 euros ?
Qui les a, sinon Big Pharma (en plus subventionné par l’état, par exemple pour le vaccin covid).
Mais la valentonine est une molécule naturelle, non brevetable, et qui donc n’intéresse personne. Il n’y a pas d’argent à gagner.
De plus, son côté naturel fait qu’il n’y a pas nécessité d’essais cliniques autres que pour peaufiner le dosage et les horaires de prise. Ce qui fut fait avec succès à Poitiers, comme en témoignent des centaines de témoignages de patients traités.
Est-ce qu’on fait des essais cliniques pour faire une transfusion de sang chez un anémié ? Pour le glucose pour traiter une hypoglycémie ?
Les essais cliniques de la valentonine, c’est le bon Dieu qui les a faits il y a un bout de temps.
« Et il vit que cela était bon ».
C’est le vieillissement qui est responsable de son déficit, et il est naturel d’essayer de le compenser. Mais il est vrai que nous avons un gouvernement qui traite les problèmes liés à l’âge par le Rivotril.

le Pr. Fourtillan est un homme d’une grande envergure scientifique, que sa spécialisation extrême dans divers domaines de la chimie (il est ingénieur chimiste de formation), des sciences pharmaceutiques (il est pharmacien), en biochimie, en physiologie, en chimie du médicament (il est professeur de chimie thérapeutique à la faculté de pharmacie de Poitiers), en pharmacocinétique, en bioanalyse (il a créé un laboratoire de bioanalyse privé dans son centre de recherche), et en recherche clinique (il dispose d’une clinique de 24 lits avec médecins, infirmières, etc...) a conduit à avoir l’étincelle de génie qui l’a amené à son extraordinaire découverte, la Valentonine.

On est loin de l’espèce d’apprenti sorcier décrite par la presse aux ordres.


Voir ce commentaire dans son contexte