Commentaire de Octave Lebel
sur On veut nous faire vivre à genoux !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 14 décembre 2020 12:33

@moderatus

« Il ne faut pas que l’idiologie devienne une prison mentale »

 

Respectueusement, je sais et vous en savez quelque chose aussi puisque c’est de cela que l’on parle depuis le début et dont vous essayez de vous dépêtrer. Pourquoi ne pas assumer vos idées et votre idéologie ? Vous n’avez pas confiance à la réflexion et au jugement éclairé de vos lecteurs ? Vous préférez l’art de l’ambiguïté pour laquelle vous avez un authentique talent. C’est l’art du rabatteur me semble-t-il.

L’inconvénient, voyez-vous, c’est qu’au bout d’un moment certains s’en rendent compte et se demandent ce que valent certaines idées qui ont tant besoin de zones d’ombre et ce qu’elles cachent qui ne peut pas être montré.

Merci malgré tout car je crois que nous sommes beaucoup à avoir appris à observer comment fonctionne votre petit commerce.


Voir ce commentaire dans son contexte