Commentaire de JC_Lavau
sur Le professeur Fourtillan, un des participants au documentaire Hold-up, a été interné en hôpital psychiatrique à Uzès contre son gré


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JC_Lavau JC_Lavau 15 décembre 2020 01:46

@eau-du-robinet. J’ai de sérieuses inquiétudes sur la capacité de la complaisante faculté de médecine en général à faire de la psychiatrie honnête et sérieuse.
J’avais écrit cet article, qui mériterait une mise à jour, lors de la campagne la plus scandaleuse de la mère Marie-Ségolène-des-Battements-de-cils pour l’intensification de la guerre sexiste dans les tribunaux, février 2007 :
http://info.deonto-famille.org/index.php?topic=42.0
Le pont aux ânes qu’ils ne peuvent franchir, est de définir et réussir une politique de prévention en matière de santé mentale. Ils en sont totalement infoutus.
D’une part en raison de la corruption fondatrice sous Louis-Philippe, d’autre part parce qu’il leur manque les bases en psychologie développementale. Et j’abrège la liste de leurs lacunes majeures.
Leurs nosographies sont atrocement défectueuses. Il faudrait que je fouille davantage mes archives et sauvegardes, pour exhiber de leurs fautes professionnelles collectives.
Par exemple, une de leurs complaisances est de définir la paranoïa par « surestime de soi ».
J’ai des raisons très concrètes, et hélas conjugales, d’avoir un tout autre avis :
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/paranoia.html

Définition très abrégée : Est paranoïaque la personne qui projette sur autrui sa propre malveillance, sa propre félonie, sa propre mauvaise foi, ses propres impostures, et qui redoute d’être démasquée.

Au contraire, la personne paranoïde a appris par expérience, et n’a pas encore désappris, elle projette le passé vers le présent et l’avenir : elle anticipe qu’elle sera à jamais soumise aux mêmes persécutions et à la même félonie que par le passé.

Une patiente citée par Harold Searles l’exposait parfaitement à une autre patiente, encore paranoïde : "Moi aussi je suis passée par là. Je croyais que tout était à moi, et que tout disparaissait !". Avec effondrement et détresse de la voix sur les deux derniers mots.

L’évolution de paranoïde à paranoïaque est possible, mais non certaine.

Félonies et falsifications du ripou mentionné plus haut  on codera son nom en « Caillou de la Taupinière »   : « Monsieur Lavau a des projets grandioses ».
Or il les a tous réalisés, ses projets, et même bien d’autres dont il n’avait pas idée à l’époque :
http://jacques.lavau.deonto-ethique.eu/
http://info.deonto-famille.org/
http://deontologic.org/geom_syntax_gyr.30
http://deontologic.org/quantic
http://impostures.deontologic.org
http://citoyens.deontolog.org
https://www.lulu.com/fr/fr/shop/jacques-lavau/microphysique-quantique-transactionnelle-principes-et-applications/paperback/product-15vv2m5v.html
https://www.lulu.com/fr/fr/shop/jacques-lavau/transactional-quantum-microphysics-principles-and-applications/paperback/product-1mmdgqgr.html
http://caton-censeur.org
http://debats.caton-censeur.org

Y a-t-il beaucoup de gens qui en aient réalisé autant ?
« grandioses » ?

Autre falsification : « Monsieur Lavau exprime son habituelle défiance envers le corps médical », afin de déguiser que j’avais exprimé des réserves sur ses falsifications de l’année précédente. Le ripou s’habille modestement du manteau du corps médical.

Il y a encore énormément de maturations morales et de maturations scientifiques à accomplir dans la corporation.


Voir ce commentaire dans son contexte