Commentaire de Mervis Nocteau
sur Les Lâches au pouvoir, ou « une main de fer dans un gant de velours »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mervis Nocteau Mervis Nocteau 25 décembre 2020 10:25

Le masque, c’est lourd. A la pause, tout le monde l’enlève.


Voir ce commentaire dans son contexte