Commentaire de Armand Griffard de la Sourdière
sur Un concert devant le temple de Diane...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 30 décembre 2020 19:04

Pour une musicienne, souffler dans un « jug » en guise d’instrument à vent c’est pas top , par contre pour le wasboard on reconnait la main experte avec dés à coudre aux doigts et planche à laver ; c’est du deux en un ,elle te lave tes chaussettes et te les reprise aussi sec ...bravo !

 A l’époque des « Skiffle bands » la contrebasse était improvisée avec une bassine ,un manche à balai et une corde à linge ( d’inspiration mère au foyer sans doute )

Sinon pour rester dans la cuisine, ben .. les premiers banjos étaient faits avec une poêle à frire sur laquelle on tendait une peau de raton laveur....décidément  !!!

 Dès qu’il s’agit de danser on peut leur faire confiance elles ne manquent jamais d’imagination smiley


Voir ce commentaire dans son contexte