Commentaire de Adèle Coupechoux
sur 2020, année meurtrière ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Adèle Coupechoux 11 janvier 11:32

Analyse qui montre bien qu’il est important de relativiser.

Il semble bien que la sensibilité à la mort ait augmenté plus vite que la mort elle-même.

 Oui c’est ce que j’ai constaté avec perplexité...La mort fait certes partie de la condition humaine et je dois avouer que c’est un fait qui m’a toujours sidérée que chacun puisse l’accepter avec autant de facilité, il est quand même décevant de s’apercevoir très vite que la vie n’est pas éternelle.

La donne avec le COVID 19 a changé radicalement la façon de voir la mort et aussi l’hôpital avec la découverte des réa. Beaucoup sont encore terrorisés par les images qu’ils ont vu et revu à la télé. Pourtant, les réa existaient bien avant le COVID 19 et pour des pathologies bien plus sévères.

L’emballement médiatique pour provoquer la psychose est entretenue avec désormais un variant anglais.. Quand cela va-t-il s’arrêter ?


Voir ce commentaire dans son contexte