Commentaire de alinea
sur 2020, année meurtrière ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alinea alinea 11 janvier 12:52

Outre le fait qu’on nous a vendu une pandémie, en n’hésitant pas sur l’effet surprise forte, le harcèlement, la panique et le délire qui s’ensuit, il est clair que la gestion politique de cette histoire a généré des morts anticipées.

J’attends de voir l’année prochaine ; peut-être les morts anticipées dans la douceur en EHPAD, montrera une petite baisse de taux.

En fait, la mort n’est pas un taux !

Cette maladie a tué, comme beaucoup d’autres avant elle, mais les dégâts que les politiques incapables, à moins qu’ils soient volontairement nocifs, ou pervertis, ont engendrés sont encore incalculables.

De plus, dans la vie, il n’y a pas que la mort, mais aussi la « qualité de vie » !

Aussi, ne compte-t-on point ceux qui encore vivants sont ruinés, chômeurs, désespérés ; c’est plutôt ceux-là qu’il faut aider, et pas par des bonnes œuvres, plutôt que s’offusquer d’un chiffre.


Voir ce commentaire dans son contexte