Commentaire de sylvain
sur Les Harragas algériens : un drame qui ne dit pas son nom


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sylvain sylvain 13 janvier 20:37

nos jeunes vers l’eldorado tant fantasmé, tant rêvé, si chéri, de l’Europe


C’est pas l’impression que ça donne d’ici . J’aurais plutot dis tant fantasmé, tant désirée, tant haïs


Voir ce commentaire dans son contexte