Commentaire de zak5
sur Les Harragas algériens : un drame qui ne dit pas son nom


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

zak5 zak5 14 janvier 05:48

quelle folie !

abandonner un pays ensoleillé, ses amis, sa famille pour venir vivre sous une tente dans un coin gris est humide d’une rue européenne....

La traite des esclaves continue et cette fois on ne va pas les chercher, ils arrivent par leurs propres moyens, aidés par des organisation « dites humanitaires » qui ne fait que les déverser comme de la marchandise sur les ports ...

Tant d’années de combats pour obtenir l’indépendance, pour finalement arriver a ce résultats bien plus humiliant que la colonisation 


Voir ce commentaire dans son contexte