Commentaire de Le Sudiste
sur Le virus les rend fous


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le Sudiste Le Sudiste 14 janvier 11:55

vous n’avez pas à imposer vos directives de commissaire politique,
Je fais ce que je veux. Je réponds ce que je veux à celui qui me parle quand bien même il s’appellerait Monsieur Eric F.
Et je suis plutôt sympathique de mettre le long de la route des gros panneaux rouges indiquant le danger, la sortie de route et les tonneaux. Si je dis que par là c’est un sens interdit, c’est parce que c’est interdit. Point. J’aime pas ça.
Maintenant si tu insistes, encore et encore, on peut décortiquer ce que tu racontes et comment tu le racontes. Mais je te préviens, ça va faire mal à ton égo.
Tu ne comprends pas ce que tu lis. Ou tu ne lis pas. Et alors s’il n’y a pas le mot complotiste dans une phrase ton logiciel explose. Tu pars au carton.
On en reparlera sous ton prochain article. Écris-nous un truc sur le complotisme, c’est en vogue, avec une analyse sur le dialogue avec les complotistes. Je suis sûr que tes réflexions sur le sujet vont m’épater.
Si tu veux en parler sous le mien, va voter en modération. C’est cool, il y a de vraies infos, c’est des caricatures, c’est 100% Charlie, tout est bon. Un beau cadeau pour tous les chantres de la liberté d’expression qui vont pouvoir encore mettre en pratique tous leurs beaux principes qu’ils nous étalent à longueur de pages. Et d’ailleurs, je suis certain que tu aurais des kilomètres de com intelligents à faire. C’est donc un beau cadeau que je te fais à toi aussi. Profite.
Pour beaucoup, il faut peut-être sauter la dédicace. Mon petit doigt me dit que c’est ça qui coince. Elle est dure la pilule. Eh ! C’est justement pour ça qu’elle est là, parce qu’elle est dure à avaler. J’aurais pu l’adresser à Obama, trop facile, il a été prix Nobel de la paix. Il a crevé Ben Laden en plus...
Je m’en fous de ce que tu me racontes Eric F, tu ne comprends pas ? Tu racontes avec ton savoir et tes moyens d’analyses. Et ça ne m’intéresse pas. Je suis désolé. Je m’excuse. Alors pour te le dire encore plus clairement et une fois pour tou... ah !... houla !... je vais pass... un tu... el.. al...


Voir ce commentaire dans son contexte