Commentaire de sylvain
sur Les Harragas algériens : un drame qui ne dit pas son nom


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sylvain sylvain 14 janvier 13:55

@marmor
j’ai croisé un bienfaiteur l’autre jour à l’épicerie du village, 70 ou 80 piges, il se vantait de comment il se tapait les petites algériennes dans les bordels a soldat, qui étaient très nombreux .
Des bienfaiteurs comme celui là, je lui aurais coupé la gorge sans remords moi aussi


Voir ce commentaire dans son contexte