Commentaire de xana
sur Notre Médecine ne se décrète ni à l'Elysée, ni chez Big Pharma. Ou quand l'Ordre de Médecins sait se montrer à la hauteur


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

xana 14 janvier 16:04

@Francis
Situation stable ? Eh bien quand le pouvoir a en main un test dont on peut faire varier le résultat simplement en modifiant le nombre de cycles, il est extrêmement facile de « stabiliser » ou de « déstabiliser » la situation en fonction de ses propres objectifs.


Voir ce commentaire dans son contexte