Commentaire de I.A.
sur Les Portes du Paradis : visages du mondialisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

I.A. 14 janvier 17:38

Vous faites un sacré travail de qualité.

Pour ma part, j’ai toujours pensé que les états finiraient comme les entreprises les différents conflits, armés ou pas, ayant démontré que la concurrence était aussi féroce que dans le monde des affaires, si ce n’est plus...

Holdings et multinationales, fusions-acquisitions, OPA, faillites (vraies comme fausses), dissolutions et liquidations, délocalisations et externalisations... Avec des pays, ça donne des pseudo-déclarations de vraie-fausse guerre.

Nous n’avons plus à faire à des chefs d’états, mais à des hommes d’affaires qui managent le pays comme on gère un portefeuille, pas un patrimoine : seule compte l’inclinaison de la courbe des intérêts. Calculateurs sans états d’âme, apatrides au besoin (ou mondialistes !), ils peuvent tout à la fois liquider une nation à son apogée, sacrifier les arts et métiers pour de l’argent, ruiner les caisses de l’état...

Comme vous dites, ils ont décidé de passer à l’étape supérieure : c’est exactement comme un Monopoly, mais avec les états, qui deviennent de simples outils, presque des joujoux. Pour le coup, évidemment, ils sont simultanément juges et parties, X-fois associés aux décisions comme aux avantages...

Pour le moment, ils semblent s’amuser comme des fous, même. Sauf qu’à force d’organiser le chaos autour de soi...

Le plus triste : qu’un vaccin contre une grippette sorte en 6 mois, alors qu’il n’y a toujours rien contre le sida depuis près de 40 ans, ça n’interroge personne ! Ah, si et belle trouvaille, d’ailleurs : des trithérapies coûtant la peau des fesses, et à vie qui plus est !

Je vous laisse donc deviner ce qui va se passer avec les épidémies grippales, les variants, les tests et les vaccins qui vont suivre...

A la fin, nous ne ferons plus qu’un... Alors, elle est pas belle, la vie ??


Voir ce commentaire dans son contexte