Commentaire de ETTORE
sur Les Portes du Paradis : visages du mondialisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 14 janvier 19:05

C’est fou comme l’état d’urgence fait passer les gros suppositoires, mieux qu’avec de la vaseline.

Il y a quelques temps, il était compliqué de laisser les magasins ouverts le dimanche.

Et voilà que maintenant, c’est chose acquise, pensez donc, les mauvais canards, les mauvaises personnes pas patriotiques à l’effort de guerre Français...Comment vous allez prendre si jamais vous refusez.....Ce service !

Et cette pandémie à l’air d’avoir, nettoyé, désintégré, volatilisé, exterminé, toute forme de syndicalisme.

Y a pas à dire, pour tirer tout les bienfaits de la situation, l’état n’y vas pas à l’homéopathie.

D’ailleurs, ce gouvernement se fait fort de pousser la population à investir dans les entreprises.

Ah ! Peut être Pôle Emploi quoté en bourse ?


Voir ce commentaire dans son contexte