Commentaire de J P Frances
sur Les Portes du Paradis : visages du mondialisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

J P Frances J P Frances 14 janvier 19:54

@Pierre Chazal
Je vous remercie de n’avoir pas mal pris mon commentaire.
Les globalistes sont naturellement portés à s’accaparer les problemes planétaires, comme ces deux exemples. Leurs discours est : à problème global, réponse globale. Mais c’est une association trompeuse, un sophisme : une fausse analogie et une rupture de causalité. Ce n’est pas parce qu’il y a un problème global qu’il est du^ a une absence de coordination globale. De même la résolution d’un problème global n’implique pas nécessairement une réponse globale. Des réponses différentiées en fonction des circonstances peuvent s’avérer plus efficaces.

La première réaction est d’accepter cette injonction des globalistes, la deuxième de la rejeter. Mais ce n’est pas parce que les globalistes se saisissent des problèmes globaux pour faire avancer leur agenda que les problèmes globaux n’existent pas.


Voir ce commentaire dans son contexte