Commentaire de doctorix, complotiste
sur Notre Médecine ne se décrète ni à l'Elysée, ni chez Big Pharma. Ou quand l'Ordre de Médecins sait se montrer à la hauteur


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix, complotiste doctorix, complotiste 16 janvier 08:47

Navarro (L’un des plus grands héros méconnus des États-Unis de l’ère moderne est Peter Navarro, directeur du commerce et de la fabrication de la Maison Blanche).vient de publier le troisième d’une série de rapports détaillés décrivant le vol de vote et la fraude, et c’est tout aussi époustouflant que les deux premiers volumes (cliquez pour le vol. 1 et le vol. 2 ).

Voici les faits : (quelques-uns, il y en a d’autres). C’est ce qui va être révélé le 20 ou juste avant)

 En Arizona, 150 000 bulletins de vote par correspondance « déposés par les électeurs inscrits après la date limite d’inscription » - de loin la plus grande catégorie de vol de votes dans l’État. De toute évidence, les lois électorales de l’État n’ont pas été suivies dans ce cas.

- Toujours en Arizona, l’État « a accompli l’exploit remarquable de dépasser le taux de participation de 100% de ses électeurs inscrits ». Cet « exploit » est d’autant plus « remarquable » que l’Arizona ne permet pas l’inscription des électeurs le jour même.

- En Géorgie, plus de 601 000 votes « potentiellement illégaux » ont été trouvés, soit plus de 50 fois la marge de victoire présumée de Biden.

- « Les responsables géorgiens ont compté plus de 305 700 bulletins de vote émis par des personnes qui avaient demandé des bulletins de vote par correspondance plus de 180 jours avant la date limite de demande de vote par correspondance », indique le rapport.

- Dans le Michigan, les enquêteurs travaillant pour le compte de Navarro ont découvert près de 447000 votes potentiellement illégaux, soit trois fois la prétendue victoire de Biden de 154 818 voix.

- « Le plus grand nombre de bulletins de vote en question dans le Michigan provient de poussées inexplicables de tabulation des votes ainsi que d’irrégularités présumées de la machine à voter et des bulletins de vote comptés malgré le manque de numéros d’inscription des électeurs », indique le rapport.

- En Pennsylvanie, « les observateurs de scrutin républicains certifiés étaient maintenus à des distances de la longueur d’un terrain de football », indique le rapport, ajoutant qu ’« ils n’avaient pas accès aux coulisses où des dizaines de milliers de bulletins de vote étaient en cours de traitement. »

- En outre, « le représentant de l’État, Frank Ryan, ainsi que plusieurs autres membres de la législature de l’État, ont constaté que plus de 202 000 bulletins de vote de plus avaient été déposés par rapport aux électeurs inscrits dans l’État. »


Voir ce commentaire dans son contexte