Commentaire de Clocel
sur Vivons-nous réellement une nouvelle mutation anthropologique ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clocel Clocel 1er mars 09:40

Cette mutation est commencée depuis plus d’un siècle, depuis que nos démiurges scientistes s’opposent à la sélection naturelle.

Non seulement les porteurs de tares peuvent survivre, mais ils peuvent en plus se reproduire et le brassage des populations donne accès à tout le réservoir.

Si on ajoute à ça les guerres qui éliminent les meilleurs d’entre nous, permettant encore une fois aux plus tarés l’accès au livret de famille, on ne peut être qu’inquiet sur l’avenir de notre espèce.

Je n’ai pas de TV, n’en ai jamais eu, mais je ne peux pas m’empêcher de penser chaque fois que j’en vois une au film Idiocraty, j’ai bien peur que l’œuvre comique ne soit en réalité, une œuvre prémonitoire et que nous sommes furieusement en avance sur le programme.

Je doute que l’intelligence artificielle comble celle qui nous fait défaut.

A la base de toute intelligence, il y a la sagesse, et celle-là, nous ne pourrons pas l’attendre des machines.

Le covid aura au moins permis de prendre l’ampleur du désastre, pas de quoi ébranler le servum pecus, mais de quoi mettre l’alarme chez quelques uns de nos bergers un peu moins déjantés que la moyenne.


Voir ce commentaire dans son contexte