Commentaire de CYRUS
sur La folle histoire du menu sans viande dans les cantines scolaires lyonnaises


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Reptile CYRUS 1er mars 20:49

@tous 

Comment le chimpanzé commun pratique-t-il une chasse organisée et une sorte de transfert de viande avec ses alliés ? Quels enseignements peut-on tirer de ces comportements de prédation pour appréhender la transition entre le monde des primates non humains et les hommes, eux-mêmes, dans les temps les plus reculés de nos origines ? 

Jean-Jacques Hublin, professeur à l’Institut Max Planck d’Anthropologie Evolutionnaire (à Leipzig), en Allemagne, professeur invité, titulaire de la chaire internationale de paléoanthropologie au Collège de France, nous entraîne dans une grande exploration de la prédation chez les hominines, entendez les grands singes, où l’on trouve le genre homo et des formes disparues et que l’on distingue des hominidés, rassemblant tous les grands singes, y compris nos lointains cousins, dont il sera question, aujourd’hui et demain, les chimpanzés, les orang-outans et les gorilles, dans sa nouvelle série intitulée «  l’homme prédateur  ».

Auteur de nombreux travaux sur l’évolution des néandertaliens et sur les origines africaines des hommes modernes, Jean-Jacques Hublin, « a joué un rôle pionnier dans le développement de la paléoanthropologie virtuelle, qui fait largement appel aux techniques de l’imagerie médicale et industrielle et à l’informatique pour reconstituer et analyser les restes fossiles ». Il s’est aussi intéressé à l’évolution des rythmes de croissance et au développement cérébral chez les hominidés.

https://www.franceculture.fr/emissions/les-cours-du-college-de-france/lhomme-predateur-19-la-consommation-de-viande-chez-les-grands-singes

Voir ce commentaire dans son contexte