Commentaire de jjwaDal
sur Vivons-nous réellement une nouvelle mutation anthropologique ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 3 mars 10:55

D’un côté des intelligences naturelles qui ne demandant qu’à se former, qui consomment des ressources entièrement renouvelables, sont entièrement biodégradables et se reproduisent très aisément à bas coût. De l’autre des intelligences artificielles consommant des ressources non renouvelables voire rares, futurs déchets à gérer et qui doivent être fabriquées l’une après l’autre à coût important.
On manquerait d’humains, de compétences, on aurait autant de minéraux et d’énergie que l’on veut et l’impact environnemtal de leur déploiement serait dérisoire et sans impact social majeur, le sujet pourrait être discuté.
L’intelligence artificielle est une nébuleuse de problèmes en attente de solutions et bâtir notre avenir sur elle serait extrêmement dangereux.
La multiplication du temps d’interaction avec les machines finira par générer de nombreuses pathologies psychiatriques chez une fraction de plus en plus grande de la population. C’est déjà en cours.


Voir ce commentaire dans son contexte