Commentaire de Mélusine ou la Robe de Saphir.
sur A y est, je suis piqué !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 mars 2021 17:29

Un véritable juif ne peut-être que kabbaliste et donc autant dans la spiritualité de que la matérialité. Tout véritable kabbaliste doit être en permanence dans une forme de détachement par rapport à la matérialité. Et le vie relève surtout de la matérialité. Hélas de nombreux artistes se disent kabbalistes, juste en appliquant quelques rites ou mantras mais sans véritable changement intérieur. « La première démarche est d’aller vers Dieu, estime Yaël König, psychanalyste et kabbaliste. La kabbale ne ramène pas à soi, même si, comme toutes les mystiques, elle permet de mieux se connaître soi-même. Elle est une spéculation intellectuelle d’ordre symbolique et mystique. En la réduisant à des choses terrestres, on la détourne de son sens et de sa vocation. Bien sûr, on peut y trouver des éléments qui peuvent nous aider à vivre, mais ce serait comme être convié à un festin divin où coulent le nectar et l’ambroisie, et se contenter de grignoter une olive. ». Le domaine de la médecine hélas est surtout attachée à l’aspect biologique et donc matériel de l’humain. Pour moi, les médecins sont même la cause du déclin de notre civilisation : GPA, PMA, VIAGRA, ANTIDEPRESSEUR, ... Tout cela rabaisse l’individu à un corps que l’on découpe en morceaux. Comme les spécialistes qui ne connaissent que les yeux et ne s’interrogent pas sur les habitudes de vies du patient. Le goy, le gentil en fait, c’est celui qui ne se préoccupe que de ses plaisirs, ses jouissances, son égo (remplacé gentil par ordinaire), son corps,... et dédaigne la partie spirituelle. Hélaas, de nombreux juifs se sont éloigné de leur origine divine. L’origine de la kabbale (« tradition », en hébreu) se perd dans la nuit des temps. Parallèle au judaïsme dans son expansion, elle fut constituée de différents mouvements mystiques et ésotériques qui cherchaient à établir, en se basant sur les textes sacrés juifs, une vision cohérente de l’homme dans l’univers et dans sa relation à Dieu. Un ordre vaste et invisible existe au-delà de ce que nous percevons dans notre petite humanité, explique-t-elle. Chaque aspect de la création est relié à tous les autres et les diverses dimensions de l’existence sont étroitement interconnectées. Plus la réalisation spirituelle d’un individu est faible, plus il se sentira coupé du reste de l’existence, y compris de sa propre source intérieure. la médecine agit exactement dans le sens inverse. Elle ne relie pas mais sépare, découpe, voit le corps comme un bout de viande et non comme inscrit dans un ensemble bien plus vaste. Le juif doit resté exilé dans sa patrie car la terre appartient à tout le monde. Le droit à la propriété n’est que passager et il ne faut pas en abuser Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Ce qui signifie qu’il faut spiritualiser la matière (il y a des nerfs sacrés autour de l’utérus) et matérialiser la spiritualité, lui donner corps). Les nerfs relient l’ensemble des parties du corps. Comme un courant électrique...


Voir ce commentaire dans son contexte