Commentaire de Zolko
sur Sergueï Lavrov : Ils ont décidé que c'était fini, que c'était la fin de l'histoire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Zolko Zolko 14 mars 13:52

Entendre Sergueï Lavrov est un peu comme avec Hubert Vedrine : on a l’impression d’avoir affaire à des gens intelligents. Et normaux, qui parlent normalement de choses normales. La diplomatie n’est pas la langue de bois, mais au contraire la clarté.


Voir ce commentaire dans son contexte