Commentaire de Séraphin Lampion
sur Vous avez dit « violences urbaines » : et après ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Schrek Séraphin Lampion 15 mars 12:36

@ZenZoe

Les délinquants et les criminels en question peuvent même être des supplétifs, des faux-nez manipulés pour discréditer un mouvement légitime. Avant, on appelait ça des casseurs, maintenant ils se baptisent eux-mêmes « black blocs » ou ne se donnent même plus la peine de se déguiser : il se contentent de saborder.


Voir ce commentaire dans son contexte