Commentaire de Pascal L
sur L'Alsace et la Moselle doivent être soumises à la loi sur la laïcité de 1905


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 8 avril 12:35

@Séraphin Lampion
Le Francique est un platt, un bas-allemand différent de l’alsacien considéré comme du Hoch-Deutch. De plus, il y a trois Franciques différents en Moselle : le luxembourgeois, le mosellan et le Sarrois. L’Alsacien est parlé en Moselle au pied du col de Saverne dans l’arrondissement de Sarrebourg et Metz, fondée par les Romains (voir encore l’architecture médiévale de la ville), a toujours été francophone, sauf lorsqu’elle était allemande après 1871. Voilà qui ne va pas simplifier la recréation du Reichsland Elsaß/Lothringen.

La question de l’appartenance à la France ou l’Allemagne versus l’indépendance a bien été posée en 1918 et ces populations ont largement préféré le rattachement à la France sauf la Sarre qui avait bénéficié (!) de déplacements de population pour s’assurer qu’elle choisirait l’Allemagne. Le choix de l’indépendance était préféré par les populations mais la région était exsangue et bien incapable de remettre seule en place une administration. Le maintien du droit local a été une concession de l’Etat Français pour emporter la décision. Il n’avait pas le temps d’organiser un déplacement massif de population et je ne suis pas sûr que les provençaux aurait accepté de s’y installer.


Voir ce commentaire dans son contexte