Commentaire de Daruma
sur Covid19 et Ultracrépidarianisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daruma 13 avril 15:35

@Hervé Hum

Je suis d’accord avec votre analyse, surtout le dernier paragraphe : il faut se méfier aussi des experts, parce que le savoir académique peut empêcher d’explorer des pistes nouvelles, et parce que la spécialisation empêche par définition d’avoir une vision plus globale.

Je voudrais ajouter quelques mots sur ces formules qu’on vous jette à la figure pour clore la discussion à la manière des Scolastiques quand ils terminaient leur argumentation par la phrase qui tue « Aristoteles dixit ! » La réalité est trop complexe pour qu’on se laisse enfermer dans une formule rassurante. Le rasoir de Hanlon n’est pas faux en soi, mais il peut avoir un effet pervers s’il sert à justifier une position antérieure à tout examen critique, ce qu’on appelle communément un préjugé. Il entraîne, chez celui qui s’y abrite, un arrêt de la pensée et de l’investigation. La formule sert de talisman, de bouclier protecteur du préjugé qu’on ne veut surtout pas remettre en question : l’explication par la bêtise et l’incompétence me suffit parce qu’elle me satisfait, je n’ai pas besoin de pousser plus loin mes recherches. Autrement dit, le rasoir d’Hanlon, qui est une saine recommandation méthodologique, se transforme en dogme. Un glissement s’opère, le plus souvent inconsciemment, qui peut se résumer ainsi :

« Ne pas attribuer à la malveillance ce qui peut être attribué à la bêtise et à l’incompétence » devient : « Il ne faut rien attribuer à la malveillance » ou, de manière plus précise, « La malveillance existe au niveau d’un État seulement s’il s’agit d’un régime autoritaire ; s’il s’agit d’un État démocratique, il ne peut s’agir que de bêtise et d’incompétence ».

Ce préjugé fondamental (qui sert de fondement à tout l’édifice mental) ne peut pas être combattu à l’aide d’arguments rationnels et de faits, car il procède du désir de croire. C’est ce qui explique l’attitude souvent agressive ou méprisante des adeptes de la doxa dominante : vous croyez débattre sereinement et rationnellement alors que eux se sentent agressés. Vous menacez leur structure mentale entière qu’ils se sont bâtie durant de longues années.


Voir ce commentaire dans son contexte