Commentaire de Philippe Huysmans, Complotologue
sur Quand le « Camp du Bien » se sent mal et s'énerve. Tribune des militaires : feu sur le Quartier Général !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

@Renaud Bouchard

Je ne connaissais pas la céleustique... Mais je connais un peu les militaires.

Disons que le baroque se caractérise par le fait qu’il s’agit non pas d’accord plaqués, mais de la progression de différentes voix. Bach était le maître incontestable dans cet exercice, du coup un seul clairon, même si la mélodie est belle... Moi j’ajouterais d’office une ligne de basse, d’ailleurs j’avais tendance à l’improviser en chantant quand j’entendais de belle mélodies à la trompette.

Sur la même idée que la Marseillaise, on pourrait reprendre le chant des partisans. En fait ces harmonies font vibrer nos coeurs parce qu’il y a une histoire derrière, souvent marquée par le sang et les larmes. Des gosses ont été foutus au mur...

Je pense (tout comme vous, je crois) que les Français sont restés attachés à leur pays, dans l’âme. Comme nous ils pleurent de le voir glisser doucement dans le canniveau.

Quand j’étais « ket » (gamin), évoquer la France c’était évoquer un grand pays. Aujourd’hui c’est presque une blague. Est-ce que les français ont changé à ce point ? Je ne le crois pas, c’est surtout ce qu’on nous en montre.

Vous avez un beau pays à défendre, j’admire votre démarche, peu se bougent les fesses, ces temps-ci.


Voir ce commentaire dans son contexte