Commentaire de popov
sur Poutine, Kipling et le fardeau de l'homme russe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

popov 15 mai 10:01

@roman_garev

Excellente analyse de Dmitry Orlov.

J’ai bien aimé la phrase :

Si la culture britannique ne survit pas en Grande-Bretagne, qu’il en soit ainsi ; les Russes en prendront bien soin.


Voir ce commentaire dans son contexte