Commentaire de ETTORE
sur Élections : décidément rien ne change !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 25 juin 19:51

Ce que vous prenez pour des panneaux d’affichage électoraux, sont en réalité pour une très grande part, des « avis de recherche » !

Ce sont des « figures » qui s’étalent une fois sur papier brillant, bien plus qu’ils ne le sont eux même, et, avec la colle de cet artifice gluant, s’essayent à attraper tous les gogos, qui bourdonnent encore d’une mélodie passée, ou la démocratie était le printemps des idées, et vice versa.

Aujourd’hui, qu’y voyons nous ?

Des « exo-tiques », des « faux CONbatants » des « opportunistes » qui s’échinent à monter les marches du pouvoir, depuis des lustres, comme des sherpa pour l’Everest, avec des camps de base à chaque bar de « tournée de votes ».

On les voit encore plus usés que leurs idées, d’un autre âge !

Normal, puisque le sac à dos professionnel, n’est pas interchangeable, même si souvent déposé en consigne, mais toujours avec la même clé de casier.

Alors, vous avez le Super Intendant des Parcs et Amusements, un « Géniteur, pas gêné » par tout cela, qui estime que, puisque « tout est dans tout », il serait bon que

« le tout », lui appartienne ( surtout si c’est bien dedans ).

Alors, il est où cet « horizon » politique ?

Il est donc vrai que la terre est ronde, et que ceux qui se précipitent vers la droite, ne font que rencontrer ce qui courent vers la gauche, et que le point de rencontre....

Le Lupanar (d) de convergence, là ou les constats se font amèrs, se dit au centre, centre qui est bien fluctua(t), mais ne coule jamais !

Marins d’eau de démocraD & Cie, trop douce pour être salé MENT, honnête.

Même si les cheveux poivre et sel de certains, sont plus engageants que leur tronche de défroqué.....On reste quand même dans l’expectative, de cette galerie d’exposition d’oeuvres de dards, aussi inachevées, mais pourtant affichée avec grandiloquence, pour un vote de satisfécit national.

Dans ce cas, OUI, je peux vous le dire, les panneaux sont bien fixés, et que l’ouvrier communal à parfaitement fait son travail !

Quoi, le reste ? Quel reste ?


Voir ce commentaire dans son contexte