Commentaire de véronique
sur Élections : décidément rien ne change !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

véronique 29 juin 11:11

@zygzornifle

« Je comprend donc les citoyens qui ne se déplacent plus ou votent blanc car il n’y a plus que les petits enfants qui croient encore au père Noel .. »

Quant à moi je ne les comprends pas. Ou bien ce que je comprends, c’est que les citoyens et citoyennes ne savent pas utiliser leur droit/pouvoir de vote.

Une élection n’a pas pour seul enjeu d’élire un candidat. Il peut y avoir un enjeu financier comme pour les législatives, mais il y a aussi des enjeux stratégiques. Par exemple fragiliser la position des sortants. Ou bien donner à un parti d’opposition assez de voix pour susciter des réactions. Pour les régionales très fortement proportionnelles, donner des sièges à des opposants...

Et c’est pour ça que l’abstention (surtout au premier tour bien sûr) ne dérange pas du tout ceux qui dirigent, bien au contraire. Ça aussi les électeurs qui s’abstiennent, et qui sont mécontents, doivent le comprendre. Et c’est justement pour obtenir, ou bien une adhésion franche, ou bien l’abstention, que les dirigeants actuels ont excellé dans l’art de diaboliser tous leurs opposants. Durant longtemps seul le RN était diabolisé. De nos jours même la france insoumise est taxée d’extrémisme ! En fait tout ce qui n’est pas de près ou de loin favorable à lrem est devenu extrémiste.

Je conseille vivement de lire de Pierre Serna ’l’extrême-centre où le poison français« . Vraiment.

Et j’ajoute que l’électeur abstentionniste doit aussi ne pas rêver et ne pas légitimer son individualisme par la fausse croyance que le vote ne sert à rien. La politique est une lutte acharnée pour le pouvoir car certains ont de gros intérêts à défendre. Il faut souvent du temps pour permettre un rééquilibrage de la société. Donc tous les »petits" combats sont utiles, toutes les élections. C’est pourquoi ce serait bien quand même de ne pas prolonger les choses bêtement en n’allant pas s’exprimer aux premiers tours des scrutins qui nous sont proposés. 


Voir ce commentaire dans son contexte