Commentaire de Olivier Perriet
sur Sergueï Lavrov : Sur le droit, les droits et les règles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Olivier Perriet Olivier Perriet 30 juin 16:42

Lavrov pointe « le flou des règles occidentales ». C’est vrai.

Mais comme la Russie joue en contre « de l’Occident »... c’est dommage, on peut donc facilement lui retourner l’analyse. S’opposer à du flou, c’est être flou soi-même.

Les régles russes opposées à celles de l’occident c’est quoi ? Pas grand chose de plus que de l’opportunisme.

L’intervention russe en Syrie ? De l’opportunisme pour effacer le fiasco ukrainien.

Le soutien poutinien à Loukachenko ? De l’opportunisme, pour se faire d’un indocile un obligé.

La déchirure de l’Ukraine ? Une connerie déclenchée en symétrique des délires européens et otanesques.

La récupération de la Crimée ? Pas une affaire de valeurs, juste la récupération des bijoux de famille dans la maison qui brûle.

La Russie en Afrique ? De l’opportunisme pour flatter les gogos et rappeler l’URSS anti impérialiste des années 60.

L’alliance russo-turque ? De l’opportunisme, une parenté entre deux autocrates devenus les caricatures d’eux-mêmes après 20 ans au pouvoir. L’opportunité de mettre un coin dans l’OTAN. Mais pas sans inquiétude par rapport aux ambitions millénaires du sultan.

Lavrov ira-t-il jusqu’au bout de sa doctrine eurasienne, et faire de la Russie un pays asiatique et musulman ? Lèvera-t-il ce flou ? On peut en douter. On peut aussi s’en foutre.


Voir ce commentaire dans son contexte