Commentaire de Spartacus Lequidam
sur Financer la transition énergétique sans alourdir la « dette abyssale » de l'Etat, est-ce possible ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 9 juillet 17:30

Démographie

Le système de retraite par répartition étant basé sur le recrutement et la démographie de nouveau entrants, c’est le moteur des politiques natalistes.


Toucher a la répartition est plus simple, mais pour un gauchiste rouge vert, c’est compliqué d’expliquer que la capitalisation est un meilleur choix pour arriver a solutionner son fantasme ecolo-fanatique qui s’adresse a des Marxistes.


Taxer les bénéfices, qui rapporteraient 100 milliard, c’est Tartufferie.

Politiquement et électoralement, essayer d’expliquer que les autres vont payer c’est super, mais dans le monde réel c’est une niaiserie.

La majorité des bénéfices des multinationales sont réalisés à l’étranger.

Augmenter les taxes sur les bénéfices revient a ne plus rapatrier ses bénéfices des filiales à l’étrangeres.


Trump en baissant les impôts a ramené les bénéfices du monde entier aux USA des multinationales. Comme l’a fait avant lui Cameron ou les Irlandais.

Les faits sont les faits. Taxer plus fait moins de rentrée fiscales.


Si les taxes sont passés de 40 à 25, c’est simplement que plus c’est taxé moins ça rapporte et que la loi de Laffer est une réalité. Mais va expliquer les faits a des gauchistes.


Taxer le Kerozène ? idéal pour augmenter le CO2 !

Chez le gauchiste, tout est simple, sauf que cela entraine les compagnies a faire le plein là ou il est moins taxé à l’étranger. Donc faire voler des avions plus lourds, avec plus de carburant et qui émettent plus de CO2.

Bref une idée simpliste qui aggrave le rejet de CO2 dans l’atmosphère. La taxe entraine plus d’effets pervers que dans le monde des bisounours verts.


Un peu comme l’idée d’interdire les pesticides sur des bulbes de betteraves qui ne donnent pas de plantes, et de l’autre refuser de voir que l’industrie Française sucrière a été détruire et donner Pompilli a donné les marchés aux Allemands et Belges pour prendre la place de nos agriculteurs.


Un ISF pour la transition énergétique. Quelle bonne blague de Marxiste.

Les entreprises sont bien plus efficientes sur les économies d’énergie que l’état qui gaspille l’argent des contribuables.

L’état ne vient-il pas de détruire Fessenheim de créer des éoliennes qui demandent plus d’énergie à les construire qu’elles sont capable d’en produire dans toute leur vie ? Aucun « riche » n’a envie de se faire plumer par des clowns, qui adorent bouffe ses pommes, mais qui ne sont pas capable de planter un pommier.



Bref un résumé de ce qu’est un ecolo : un  SOLIPISTE marxistequi essaye de faire croire que les autres vont payer pour ses fantasmes ecolo-fanatiques.

Il croit que tous les gens sont des montons et qu’ils sont tous prêt a se faire tondre au nom de son fanatisme.



Il énonce des taxes, des contraintes et il ignore systématiquement le facteur adaptatif de la société a ne pas se faire contraindre et plumer et les les effets invisibles que son totalitarisme cause.


Voir ce commentaire dans son contexte