Commentaire de Renaud Bouchard
sur Il manquait une histoire à toute cette course au chaos politique, économique et social : la voici, avec son auteur et ses séides


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Renaud Bouchard Renaud Bouchard 20 juillet 19:27

@The White Rabbit et Adeline

Bonjour et merci pour vos appréciations un peu courtes, malgré tout.
Au moins aurez-vous eu la chance et surtout la licence de vous exprimer sur cette tribune en développant vos sentiments.
Parlez donc sans crainte et surtout, ayez déjà le courage de quitter vos anonymats respectifs en vous identifiant plutôt qu’en restant dissimulés sous vos pseudonymes.

Question de loyauté.

Sachez que je suis tout ouïe, prêt à écouter vos justifications et à me dire en quoi ce que j’écris serait « abject » selon vous.

Je vais vous aider en vous proposant d’écouter un exemple remarquable de désinformation du public avec une émission radiophonique qui, soyez-en sûr, ne tombe pas par hasard".
https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/saison-05-07-2021-30-08-2021

Écoutez attentivement, voyez comment elle est bâtie, de quelle façon le sujet en est introduit et, surtout, tâchez de comprendre par quel mécanisme habile sinon une émission en apparence anodine rejoint des techniques de manipulations perverses amplement décrites par ces artisans en la matière que furent Gustave Le Bon

avec ses études sur la Psychologie des foules

, Wilfred Trotter sur la psychologie sociale

et surtout Edward Bernays, par exemple (excellente émission à son propos de Cécile de Kervasdoué et Julie Timmerman sur la même chaîne de radio : https://www.franceculture.fr/societe/a-l-origine-des-fausses-nouvelles-l-influence-meconnue-d-edward-bernays).
J’imagine que le nom et l’oeuvre de Walter Lippman ne vous sont pas inconnus.
Si tel est le cas, lisez la Fabrique du consentement, et vous verrez comment et par quelles manipulations tous les moyens vous sont exposés sur les procédés de propagande qui, sans cesse perfectionnés depuis plus d’un siècle, désormais, ont permis d’industrialiser la manipulation de l’opinion publique à des fins économiques et politiques.

Comme maintenant.
Alors, surtout, relisez posément mon article et revenez en débattre sur cette superbe Agora qui vous est offerte.
Je vous répondrai.

Bien à vous,
Renaud Bouchard


Voir ce commentaire dans son contexte