Commentaire de Clocel
sur Tribune aux millions de sous-citoyens de France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Clocel Clocel 21 juillet 09:20

Alexandre, mes parents vous auraient dit qu’ils n’ont jamais été aussi heureux que pendant la seconde guerre mondiale. (Brassens a dit ça aussi je crois).

Non, non, ce n’était pas de fachos, juste un couple de jeunes paysans, qui devait totaliser à eux deux moins de dix années scolaires* mais qui n’avait besoin d’aucun média pour savoir où se trouver la substantifique moelle de la vie.

Heureuse époque où nos Maîtres avaient des Maîtres et étaient sous la même férule que les gueux.

Beaucoup ont aussi découvert qu’ils ne produisaient rien d’essentiel, et que s’ils voulaient bouffer, ils devaient montrer belle figure à ceux qui savaient rendre la terre aimable.

Perso, je me fous de la vie d’avant comme de ma première cuti, je vais juste être attentif à ce qu’ils vont tenté de mettre en place et accompagner de toutes mes forces la chute des « aigles », car ils vont se fracasser, ça ne fait aucun doute, la question sera juste limiter la casse dans nos rangs.

* Même pas en France, ce qui ne les a pas empêché de récupérer tous les fondamentaux, ma mère a lu tous les classiques du XIX siècle et le budget était tenu au cordeau...

Comment fait-on pour obtenir des cancres au bout de 15 ans de scolarité ?

Mystère...


Voir ce commentaire dans son contexte