Commentaire de Eric F
sur Vaccins anti-covid : Non, nous ne sommes pas des cobayes !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eric F Eric F 21 juillet 13:54

@doctorix, complotiste
S’il y avait hécatombe vaccinale, la mortalité en Ehpad aurait du exploser puisqu’ils ont été massivement vaccinés, mais au contraire, elle a rapidement chuté dès février/mars. Et la mortalité générale quotidienne en France est à un niveau plus bas qu’en 2019 alors que plus de la moitié de la population a reçu au moins une dose de vaccin.
Les mêmes qui avaient dit : « le covid ne tue pas plus que les accidents de trottinette » disent maintenant : « le vaccin tue davantage que la maladie ». Il y a quelques morts effectivement par thrombose liée à une surréaction au vaccin, notamment chez des patients assez jeunes, mais les cas dont la cause est avérée se comptent par centaines (ce qui a causé le déconventionnement du vaccin Astra pour les jeunes), mais pas par dizaines de milliers -décès postérieurs possiblement liés-
Les « effets secondaires » sont surveillés bien davantage que n’importe quel médicament et vaccin courant, en vaccinodrome on a un entretien médical préalable et des consignes de suivi des effets secondaires. Or les hôpitaux ne connaissent pas d’afflux de victimes d’effets secondaires graves, connaissant leur propension à l’alarmisme, ils n’auraient pas manqué de faire chorus.

Pour les indicateurs de suivi, il faudra bien différencier les cas très graves sous vraie réa, et les autres « soins intensifs », car la confusion a faussée l’observation de l’épisode du printemps dernier, où les vraies réa ont été plus rares que l’année dernière, dans la même proportion que la baisse des décès par rapport aux contaminations.


Voir ce commentaire dans son contexte